Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  




 

Partagez | 
 

 a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

A. Ezequiel Rosebury

ϟ MESSAGES : 89
ϟ INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 14/02/1983
ϟ AGE : 36
ϟ JOB : professeur.
ϟ STATUT : célibitaire.
ϟ ETAGE : troisième.


MessageSujet: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 10:32



Amor Ezequiel Rosebury
28ANS. ϟ ESPAGNOLE. ϟ TROISIEME. ϟ PROF A L'UNIVERSITE DE COLUMBIA. ϟ CELIBATAIRE.
a place in this world.


« Asseyez-vous. » Elle m'adressa ces mots d'une voix chaude et remplie de délicatesse. Je m'exécutai. Mon arrière train se posa dans un immense sofa doux. Tout dans la pièce était immense et paraissait couteux voire excessivement cher. Qu'avions-nous à gagner à meubler nos appartements et maisons de mobiliers directement sortis de l'imagination farfelue de grands designers. Personnellement, tout ce que l'on pouvait dénicher à IKEA ou autres boutiques m'intéressaient et me convenaient bien assez. Peut-être recherchait-elle à intimider et à impressionner les personnes qui avaient la chance d'être entre ces quatre murs. Rien de tout ça ne m'impressionnait ou ne m'intimidait, non. Chez moi, cela suscitait un intérêt, une analyse de la personne , cherchant à savoir ce qu'elle cachait. Mais était-ce la raison pour laquelle j'étais dans le salon de cette femme? Non, loin de là.

La demoiselle m'avait convoqué pour une interview. Major de sa promo à la fac de médecine de Brown, pas trop mal, non? Et oui, avoir le droit à une interview, je n'en revenais pas, mes sentiments paraissaient dans l'expression de mon visage. J'étais jeune, beau et fier. Je posai mon regard sur la jolie femme qui dans un instant me poserait des questions. Elle était d'une beauté remarquable. Je mourrais d'envie de savoir son prénom et que ce sofa ne soit plus un endroit où s'asseoir. J'imaginais beaucoup trop de choses. Heureusement, elle commença. « Félicitations pour votre diplôme. » Je la remerciai d'un signe de tête et lui fit un de mes plus beaux sourires. « Justement un si beau diplôme, pourquoi avez-vous décidé de faire médecine? A vrai dire, je veux tout simplement savoir les moindres détails de votre vie, autrement dit, j'aimerais en apprendre plus sur vous et votre histoire. Dites-moi tout, s'il vous plait. » Sans me poser de questions, je me lançai d'un air sérieux et convaincant.

« Tout? Alors, la moindre des choses est de commencer par le début. Je me prénomme Amor Ezequiel Rosebury. Ezequiel me suffit amplement. D'ailleurs, c'est ainsi que je me fais appeler auprès de tout le monde et cela est loin d'être une décision en l'air. Ma mère est une femme magnifique, une française. Elle fut mannequin avant de rencontrer mon père de vingt ans son aîné. Rose-Mary et Javier. Cela ne peut peut-être pas sonner correctement, pourtant ils ont toujours paru heureux à mes yeux. Etant donné leur importante différence d'âge, leur relation n'a pas fait que des heureux. La famille de ma tendre maman lui a posé un ultimatum : eux ou Javier. Folle amoureuse de mon père, elle le choisit . Ma mère à 22 ans, vivant désormais à Barcelone avec mon père, tomba enceinte après dix mois de relation. La naissance du bébé procura une immense joie au près de mes parents, mais ceci ne dura à peine que deux jours. La mort subite du nourrisson arracha ma soeur à la vie. Je sais simplement que le bébé était une fille, ma mère me l'a dit une fois, dans une discussion, mais aucun de mes parents n'a voulu me dire le prénom ou quoi que ce soit d'autres. Ils furent dévastés par cette perte. Ma mère perdit la joie de vivre, se demandant ce qu'elle avait pu faire pour avoir à souffrir autant, elle remit même en doute son couple d'après ce que mon père m'a confié, il y a maintenant de nombreuses années. Mais elle cessa tous les doutes lorsqu'elle tomba à nouveau enceinte. Certes, elle eut une crainte, mais une joie énorme l'envahit dès le début. Ce n'était pas un enfant, mais trois qu'elle aurait dans 7 mois. L'échéance arriva. Rose-Mary et Javier étaient plus qu'heureux. Mes deux soeurs et moi faisions notre entrée dans le monde sauvage qu'est l'humanité. Nous nous appelons tous les trois ' Amor ' en guise de l'amour que notre première soeur n'a pu bénéficier, partie trop vite .

Aliénor, Celestina et Ezequiel, trois petites têtes blondes aux allures angéliques. Nous étions trois et pourtant nous recevions bien assez d'amour de nos parents. Que demandez de plus lorsque nous sommes enfants que de l'attention? Mon père avait réduit ses heures au bureau , il était avocat et de son côté, ma mère avait mis sa carrière de mannequinat à nouveau entre parenthèses. Sous le soleil de Barcelone, nous avons vécu nos moments heureux de nos trois premières années. Je ne m'en souviens pas, mais je sais qu'ils furent beaux. Et puis, mon père décida d'aller vivre aux Etats-Unis, ouvrir son propre cabinet dans la ville de Minneapolis. Nous quittâmes le soleil radieux de l'Espagne, son charme, et cette langue mélodieuse qui berça mon enfance. Maman abandonna finalement définitivement sa carrière grandissante de mannequinat pour se concentrer aux tâches ménagères dans la superbe maison qu'ils venaient d'acquérir à Minneapolis dans le Minnesota. Et les trois têtes blondes en cours de semestre rentrèrent à l'école. Maman m'a raconté que nous n'avions pas eu facile les premiers jours, n'ayant jamais ou pratiquement pas entendu de notre vie l'anglais, cette langue inconnue qui nous devint vite familière. Les enfants ont des capacités immenses à apprendre de nouvelles langues. Et aujourd'hui, je suis plutôt fier d'avoir eu ces opportunités. Je suis trilingue, je maîtrise le Français grâce à ma mère qui ne nous parlait qu'en cette langue, l'Espagnol par mon pays natal et mon père et enfin l'Anglais par mon nouveau pays où je suis resté citoyen. A l'école, les gosses nous acceptèrent facilement, mais une question leur venait toujours à la bouche. Pourquoi mes soeurs étaient-elles des copies-conformes et moi, le garçon, je n'avais rien de semblable à elle à part ma blondeur? D'ailleurs, nos cheveux blonds suscitaient des interrogations auprès des parents. Des espagnols blonds, eh oui. Ces magnifiques cheveux blonds, nous viennent de notre mère. Ou encore la façon, dont comment mon père et ma mère avec une si grande différence d'âge pouvaient faire un couple amoureux. Maman fut victime des rumeurs mais par son métier, elle avait appris à être forte. Ce qui ne l'empêcha donc pas de venir chaque jour nous chercher à l'école. Mes soeurs étaient des copies-conformes mais pourtant des opposés. Aliénor était timide, réservée, douce, et d'une grande confiance. Tandis que Celestina était une fille extravagante, énergique et aimant rire des autres et de la vie. Elles ont toujours formés un duo de choc et cela jusque la fin du lycée. Les soeurs Del Aguila. Les gens s'étaient bousculés pour être dans leurs amis. Et moi? J'étais le frère qui avait passé deux classes à cause d'un QI beaucoup plus élevé que la normale. J'eus du mal, beaucoup de mal, surtout lors de mon enfance, en réalité, les autres camarades de classe avaient toujours une avance sur les jeux, sur tous et pensaient savoir tout mieux que le reste de la cour. Et surtout mieux que moi, le minus. Au récréation, je restais dans l'ombre de mes soeurs qui tant bien que mal essayaient de m'introduire dans leur groupe d'amis. Mais non. Cela ne fonctionnait pas. J'étais rejeté parce que j'étais deux classes au dessus, et que je n'avais rien en commun physiquement avec les deux filles les plus adulées de la cour, mes soeurs.

A l'école, on aurait pu jurer que nous n'étions finalement pas unis, mais cela était tout le contraire. Mes soeurs et moi avons toujours été liés comme le cinq doigts d'une main ! Nous savions tout sur l'un et l'autre, ensemble on s'amusait comme des fous. On avait même l'impression de pouvoir lire dans les pensées des autres. Et avec du recul, j'ai cette impression qui ce fut la vérité.

Et puis vint le temps où je passai dans le secondaire, dix ans au lieu de 12. Mais j'y dus m'y faire. J'intégrai une nouvelle école. Mes soeurs étaient donc sans moi, et je dus me forcer à me faire des amis, et finalement j'y arrivai. Je ne devins pas une autre personne mais pratiquement. Je me laissai influencer. Beaucoup trop. Lorsque mes soeurs deux ans plus tard rentrèrent dans les secondaires, je les snobais presque. Faisant parti désormais de se groupe d'amis que tout le monde voulait atteindre. J'avais compris que être le premier de la classe ne m'apportait que des ennuis pour ma vie sociale. Je jouai donc à avoir la moyenne, un peu juste au-dessus, et à me comporter comme si j'avais deux ans de plus, essayant de mentir sur mon âge et en croisant les doigts pour que je grandisse plus vite, et ou encore que ma voix mue plus rapidement. Ce ne fut pas le cas, mais les filles trouvaient cela mignon, adorable. J'étais le gars adorable. A la maison, rien ne changea, j'étais toujours autant lié à mes soeurs, leur disant que si je les snobais de temps à autre c'était parce que j'étais heureux d'avoir des amis et que je voulais ne plus être une corvée pour elles. Aliénor et Celestina, tellement adorables elles aussi. Mes soeurs, je les aimais, et je les aimerais toujours, même si aujourd'hui, à l'heure actuelle des opinions ou encore des mondes nous séparent.

J’en avais 13, et mes camarades de deux ans mon aîné commencèrent à sortir de plus en plus souvent. Ils se demandaient pourquoi je ne les accompagnais pas et pour ne pas perdre tout ce que j’avais, j'ai commencé à mentir à mes propres sœurs, celles qui furent mes confidentes, mes meilleurs amies. Je fis le mur et je ne peux compter les fois tellement elles furent nombreuses et de plus en plus fréquentes avant que mon père à mes 16 ans ne me donne l’autorisation de sortir. Et la dégradation de ma personne fut enclenchée. Le soir de mes 14 ans, j’eus ma première cuite et peu de temps après, je perdis ma virginité. A vrai dire, je ne m’en souviens pas, mais mes amis de l’époque m’ont toujours juré que la femme en question était peut-être de 10 voire 15 ans mon ainée. Je n’en ai jamais cru un mot, le noir de la pièce ne peut me dire et raviver mes souvenirs. Mais mes potes m’admiraient, ils étaient impressionnés. Et à partir de là, je ne peux compter les fois où je l’ai fait, ou je fus bourré. Les filles ne m’ont plus seulement trouvé adorables mais c’est lorsque également que mon corps et ma voix changèrent qu’elles me trouvèrent adorable et en plus cela craquant, j’eus cette impression un moment qu’elles me voulaient toutes. Ah , nos 15 ans. Et c’est à ce moment que je me souviens avoir eu avec Ali et Cel notre première dispute et dernière. La cause ? Je pense bien avoir défleuré la moitié des copines de mes sœurs sans qu’elles n’en sachent un seul mot. Je faisais jurer à ses filles de ne rien dire sur notre relation, que je les rappellerai, et tout ce petit manège dura deux semaines. Juste celles après notre anniversaire. Ma maman avait organisé une fête. J’avais donc fait plus ample connaissance avec les demoiselles. Deux semaines de petit manège où finalement elles s’avouèrent toutes au cours d’une soirée pyjama qu’elles avaient pour la plupart perdu leur virginité sous peu et que cela serait une histoire magnifique. Et mon nom éclata. Ezequiel. Mes sœurs débarquèrent furax dans ma chambre tandis que dans la pièce d’à côté la plupart des filles s’engueulaient. Elles me reprochèrent un petit temps d’avoir mis le bordel dans leur groupe d’amies. Et moi ? Cela me faisait bien rire. Même si mes sœurs et notre complicité me manquaient. Mais un événement tragique nous rapprocha plus que jamais. Non, ce ne fut pas les inondations que connurent certains habitants, mais le 2 avril 1998 , on diagnostiqua un cancer foudroyant des intestins. Le 30 avril à 22h38, Maman s’éteignit et une partie de mon âme également. J’ai pleuré, encore et encore. Mes sœurs furent dévastées, mon père avait prié jusqu’au bout pour que ma mère soit sauvée , mais ce ne fut pas le cas. Mes sœurs et moi-même n’avons plus fréquentés l’école , cela dura trois semaines, mais avec le courage et la force qui nous restaient , nous terminions notre année tout de même.

Sans ma maman, sans amis, sans connaissance, entre frères et sœurs, avec notre père, nous avons commencé un nouveau chapitre de notre vie. On décida de déménager, pensant que tout nous rappellerait notre mère. Mon père avait donc vendu son cabinet, mais avec ses talents et ses compétences , il n’eut pas de mal a vite trouvé un job dans la big apple, New York . Oui c'est là que nous avons établi nos quartiers ! Nous avions un magnifique appartement à Manhattan. Mais l’atmosphère familiale me pesait et grâce à l’école, je fis de nouvelles rencontres, je découvris la ville sous un autre jour, et vécut dans le monde de la nuit, loin de mes sœurs à qui j’essayais tant bien que mal de raconter ce que je faisais. Je me mis à fumer, pensant que cela m’aiderait à effacer ma peine. J’essayai les joints, et les substances illicites, la drogue. Je mis un certain temps avant d’avouer à mes sœurs que je fumais et mon père ne le sut bien que plus tard. J’avais eu conscience de la perte d’un être cher, j’avais peur désormais d’avoir un cancer et le plus risible dans tout cela, c’est qu’en fumant – de plus en plus – je risque fortement d’un jour en attraper un. J’avais désormais également conscience de la mort, et à mes heures perdues j’imaginais la vie sans certaine personne. Mon esprit avait toujours été un casse-tête , un analyseur , mais là, il explosait. Je m’enfonçais de plus en plus, je n’avais personne à qui me raccrocher, j’eus un moment l’impression d’être dans l’océan et de ne pouvoir rien faire contre les vagues et qu’un jour, je ne pourrais plus résister, et je me laisserais emporter. Mon père ne fut plus très présent, et notre relation se dégrada. Amor. Où était donc passé cet amour ? Je me le demandais.

Ma nouvelle vie à NY, fut la vie qu’à un adolescent , les filles , les petits flirts , les soirées, l’alcool . Et finalement, mes sœurs me suivirent, Aliénor était un peu plus extravertie, elle était épanouie. Et cela me faisait du bien. J’aimais voir mes sœurs heureuses et j’essayais de les rendre heureuse le plus possible. D’en prendre soin , maintenant que Papa donnait de moins en moins de signes de vie. Occupé par le bureau disait-il d’un air persuasif, son air d’avocat. Mais cela ne fonctionnait pas avec moi. J’étais persuadé qu’il voyait quelqu’un d’autre.

Nous avions dix-sept ans. Et la vie, elle nous appartenait. Mais apparemment, à seulement d’eux d’entre nous. Aliénor fut diagnostiquée comme ayant une leucémie aiguë. Et encore une fois, Celestina et moi fondirent en larmes . J’eus l’impression d’avoir perdu toute l’eau inimaginable que mon corps pouvait contenir. Je ne termina pas ma première année dans cette grande école culinaire de NY. Ce qui mit doublement en rogne mon père. Il n’avait pas apprécié le fait que je choisisse d’être chef plutôt que d’utiliser mes capacités intellectuelles. Non, j’avais fait le choix de mon grand amour et de mon cœur. L’art, l’art culinaire . J’avais toujours aimé faire la cuisine avec maman. Et j'avais toujours aimé l'art. J'étais curieux. Ce qui fait que j'avais toujours aimé toujours toucher à tout et également à la musique . Je pouvais jouer du piano, de la guitare et par dessus tout j'adorais le banjo. Je trouvais que le son qui sortait de cet instrument était exquis .Depuis tout petit, j'avais adoré , et de plus c'était ma mère qui m'avait initié à cet instrument particulier. Maman, elle me manque tellement.

J'ai donc arrêté l'école ou plutôt l'université. Ma soeur rapidement n'a plus été capable de suivre les cours. Aliénor, toujours apprêtée, coquette, elle était lasse, fatiguée, mais elle ne l'était pas de la vie. Elle a toujours été forte. J'ai repris le banjo que j'avais laissé de côté un long moment et j'ai joué pour Ali. Ma musique lui redonnait le sourire, et elle me le donnait. Elle me supplia longuement de reprendre les cours mais je refusai. Mon autre soeur, Celestina, ne dévora plus la vie comme elle le faisait auparavant. J'avais cette impression que mon autre soeur s'en irait aussi et je ne le voulais pas. Del Aguila 3 pour la vie. Cela me fait rire. Quand on était petit , on s'était juré d'atteindre les sommets avec notre groupe. A trois, pour la vie, toujours. Celestina, tant bien que mal continuait les cours. Et dès qu'elle le pouvait, elle nous rejoignait dans la chambre pour chanter comme des fous. Dans ces moments, j'avais l'impression que ma soeur n'était plus malade, que tout était redevenu comme auparavant et que maman nous attendait dans le salon.

FLASHBACK.

Je me réveillai dans une pièce bleue, quatre murs, une large fenêtre. Je tenais une main, la main d'Aliénor que je serrai aussitôt. Il me fut un court instant avant de remarquer que la main n'était plus chaude, elle était froide comme la glace. Et les cris qui me vinrent ensuite venaient du plus profond de mes tripes. ' NOOOOOON. Celestina ! Celestina ! ' Ma soeur se réveilla aussitôt , et elle comprit tout de suite que Aliénor n'était plus de ce monde. Les larmes coulaient et coulaient encore sur mes joues, Celestina dans mes bras, pleurant, elle aussi.

FIN DU FLASHBACK.

Elle venait de perdre sa moitié. Et je pense que son chagrin était encore plus immense que celui qu'elle eut pour ma mère. Nous ne pouvions nous arrêter de pleurer. Et de plus, mon père ne vint que tard le soir. Ma soeur s'est faite incinérée. Et nous avons fait la cérémonie en toute intimité. L'urne reposait sur la cheminée de l'appartement à Manhattan. Et il fallut bien retourner à la vie réelle. Celestina , tant bien que mal, termina l'école. Aliénor avait lutté environ un an , et bizarrement, elle aussi nous quitta un 30 avril. Depuis, cette date est ma hantise. Mais à partir de ce moment-là, j'ai su que le destin guidait mes pas et que je devais faire quelque chose. Les gens autour de moi que j'aimais le plus au monde mouraient. Et j'avais l'impression que Celestina était en danger. Tout autant que moi. J'eus peur longtemps de mourir. Mourir d'un cancer des poumons. Et je fumais encore et encore plus. Risible? Et je fume toujours.

Celestina n'a pas arrêté de se reprocher un tas de choses, et sincèrement, un moment bien que je l'aime, elle me fut infecte. Tout m'irritait. Le fait que mon père soit toujours absent, le fait même de ce que j'étais. Et finalement, j'ai décidé pour l'été 2001 de me rendre avec Celestina à Barcelone. Revenir aux sources. Tout oublié le temps d'un été. Et ce fut un été de débauche énorme. Celestina et moi avons été pratiquement saouls tous les soirs de l'été. On a fait les pires coups, on a chanté sur les terrasses, fait parfois de mauvaises rencontres et on était tellement perdu que lorsqu'on rencontrait des gens, on se faisait passé pour un couple de suédois de 23 ans qui vivaient depuis 3 ans en Espagne pour leurs études, que l'on venait de se marier. Et que l'on était très heureux. Pourquoi tant de mensonges? Car de cette façon personne ne nous posait de questions sur notre passé, et on ne devait pas ressasser notre douleur. Vous voyez cette bague à mon doigt? A la fac, tout le monde a pensé que j'étais marié, mais non c'est une bague en toc et ma soeur à exactement la même. Bref, fin août nous sommes rentrés , j'avais les esprits clairs. Peut-être trop. Et j'ai tendance à m'emporter assez vite et violemment, je n'aime pas du tout ce côté de moi.

Lorsque nous sommes rentrés, j'ai signé définitivement un nouveau chapitre de ma vie. J'ai retrouvé l'urne de Aliénor parterre et ses cendres jonchées à côté. Il ne m'en fallut pas plus pour me mettre en pétard. Surtout que je découvris lorsque j'ouvris la porte de la chambre de mon père une femme de bien 30 ans de moins en sa compagnie. Et je me souviens comme si c'était hier de ce que je lui ai dit.

FLASHBACK.

Ezequiel, sur un ton agressif – Comment? Comment tu peux nous faire ça? Je le savais ! J'ai toujours su que lorsque tu n'étais pas à la maison, tu étais avec des femmes. Est-ce que c'est une prostituée? Qui a renversé Aliénor? QUI?
Javier – Jeune homme, tu vas commencer par te calmer. Ta mère est morte, et elle ne voulait que mon bonheur. Et ta soeur est morte elle aussi, ce ne sont que ses cendres ! Je les ramasserai.
Ezequiel – Me calmer? Me calmer? Je te déteste. Tu as laissé partir Maman, tu t'en foutais et tu as laissé partir Ali encore plus facilement, tu n'étais même pas là quand elle est morte. C'était nous ! Cel et moi. Et écoute moi bien, car ce sont les derniers mots que je t'adresse, tu te fous royalement des personnes que j'ai le plus aimé et que j'aime ! C'est fini ... papa. Aujourd'hui , je te rends la monnaie de ta pièce. Je te déteste. C'est la dernière fois que tu me vois. Je ne veux plus rien avoir avec toi, déshérite moi, fais ce que tu veux. Mais tu ne fais plus parti de ma vie, sache-le ! Et te trouver dans les bras d'une autre femme, c'est la cerise sur le gâteau ! Et sans nous le dire, sans nous en parler. Où est tout l'Amor, hein? Il n'y en a plus de ta part depuis bien longtemps !
Javier – Tu ne tiendras pas longtemps sans moi, mon fils. Ne comptes donc tu pas reprendre les études? Et comment vas-tu payer ta drogue sans moi, hein? Tu crois que je ne le sais pas? Tu vaux bien plus cela Ezequiel.
Ezequiel – Si, je vais devenir médecin à Harvard, non pas pour toi, mais pour Aliénor et Maman. Et j'utiliserai l'argent que j'ai eu de ma maman pour mes études, et pour ma drogue étant donné que tu penses que je suis un drogué. Tu vois comme tu me connais mal.

FIN DU FLASHBACK.

J'ai claqué la porte, fais ma valise, et emporté avec moi l'urne de Aliénor. Elle ne m'a jamais quitté. A la fac, elle était dans ma chambre. Les gens se demandaient quoi. Ma soeur ? Celestina ... Elle me rappelait trop Aliénor, forcément. Je l'ai vue de moins en moins, je l'ai appelée de moins en moins, finalement elle était dans une autre fac et on a perdu le contact total pendant deux ans environs. Un mail de temps en temps voilà, tout. Mais la fac, ce fut génial, mes plus belles années peut-être. Oui, j'ai eu des copines ... Mais maintenant, c'est du sérieux, depuis l'année dernière, je sors avec Eliza, Eliza, je l'aime tellement !

Je sortis de mon réveil, d'un bond. En sursaut. Je me rappelle parfaitement ce que j'ai vécu et dis dans ce rêve. J'essaye de faire une croix sur mon passé mais je n'y arrive pas. Ce rêve paraissait irréel, jamais , même à une inconnue séduisante, je n'aurais pu raconter ma vie dans tous les détails. Aujourd'hui, je n'ai plus 25 ans mais trois ans de plus. Elizabeth ... notre amour était unique. Je l'aimais plus que tout. Après avoir été diplômé en tant que médecin chirurgien, et elle des lettres, elle m'a accompagné dans le Minnesota, à Minneapolis. J'ai voulu me rapprocher de là où ma mère avait terminé sa vie, et où j'avais passé mon enfance. Où Aliénor, elle aussi avait connu et avait été vivante dans cette ville.On a emménagé ensemble. Elle savait tout de moi, me connaissait par coeur. Lorsque je me suis installé à Minneapolis, ma soeur m'a suivi et nous avons récupéré notre ancienne relation soudée. Elle m'a avoué n'avoir plus de contact avec mon père, notre famille , désormais, c'était nous. Del Aguila-Rosebury . Enfin, nous avions changé pour tout simplement Rosebury et ne rien avoir avec notre père. Avec Elizabeth, cela faisait deux ans et demi et on songeait à avoir des enfants, à se marier, mais à pratiquement trois ans de relation, le destin en jugea autrement. Dans l'hôpital du centre ville, j'avais de suite été engagé, j'exerçais depuis deux ans en tant que chirurgien. Et un jour, en urgence, on m'a amené une femme, à l'aube de la mort, brûlée, défigurée par un grave accident de voitures. Cette femme, c'était celle que j'aimais. Elizabeth. Et je n'ai rien pu faire, elle est morte entre mes mains. Personne n'était encore mort depuis ma mise en service. J'ai été à nouveau dévasté. Je me suis renfermé et j'ai coupé les liens avec nombreux de mes amis. Et ai démissionné.

Aujourd'hui, je vis avec ma soeur, Celestina. Ca va mieux, après un peu plus d'un an et demi. Mais Eliza me manque toujours. Malgré tout, j'ai décidé prendre du bon temps, de retrouver mes années de bonheur, et ce n'est peut-être pas le bonne solution mais je fréquente bon nombre d'étudiants. Je suis resté sans emploi, ayant peur de causer la mort d'une autre personne alors que ce que je voulais était sauver des gens. Finalement, j'ai décidé de créer un nouveau chapitre dans ma vie, encore. Aujourd'hui, je commence mon premier jour en tant que professeur à l'université de Columbia grâce à mon diplôme de médecin. Ce ne sera certainement pas facile. Mais au moins, je serai proche de cette jeunesse que j'aime tant, et surtout, je me rendrai utile, sans tuer de mes mains. Oui, Celestina et moi sommes revenus à NY. Peut-être allons-nous un jour croisé notre père, mais cela nous importe peu. Qui dit que nous le reconnaîtrions? Et puis, nous habitons désormais un immeuble dans le quartier de Brooklyn , on nous la déconseillé, il aurait une mauvaise réputation, mais Cel et moi, on avait de toute urgence besoin d'un logement et cela à bas prix. Autrement, chaque jour, je prie pour la mort n'atteigne pas un de mes proches. Je suis convaincu qu'avec les morts répétitives que j'ai connu , mes proches courent un risque. C'est pourquoi, quand j'aime quelqu'un j'ai tendance à être très démonstratif, de faire le plus possible pour qu'il soit heureux. Car qu'on le veuille ou non, notre temps est compté. A tous. Alors qu'est-ce qu'un immeuble pourrait me faire?



BEHIND THE SCREEN

ϟ prénom ou pseudo. Margot.
ϟ age. 17.
ϟ pays. Belgium.
ϟ comment as-tu connu le forum. Par Maud(ou) et Alicia ! :)
ϟ avatar. RYAN GOSLING ♥️.
ϟ autre ? MB ROCKS ! :D





Dernière édition par A. Ezequiel Rosebury le Mer 31 Aoû - 20:10, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Neil W. Parkson

ϟ MESSAGES : 129
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 03/02/1994
ϟ AGE : 25
ϟ JOB : études de psychologie & Barman
ϟ STATUT : Libre comme l'air
ϟ ETAGE : 1A


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 10:53

Bienvenuue Margot ♥️

RYAN GOSLING gogolle copain
TRès bon choix, il rooooooooockse xD

bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Calypso B. Rockwood

ϟ MESSAGES : 37
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 12/12/1989
ϟ AGE : 29
ϟ JOB : ...
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 2eme


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 11:21

Bienvenu =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adrian J. Cooper

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 11:31

MARGOOOOOOOOOOOOOOOOT copain gogolle
Très, très, très, très bon choix d'avatar (comme toujours ^^)
Bienvenue et have fun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

V. Amelia Gillan

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 11:43

RYAN GOSLING SERIEUSEMENT *___* Margot je te hais il est magnifique ce mec xD BREF ! WELCOME bonne chance pour ta fiche & si tu as des questions tu sais où nous trouvé :D

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kathleen P. Tanner

ϟ MESSAGES : 14
ϟ INSCRIPTION : 30/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 16/11/1992
ϟ AGE : 26
ϟ JOB : etudiante
ϟ STATUT : célibataire mais amoureuse
ϟ ETAGE : liberty


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 11:53

bienvenue!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://when-people-talk.forumactif.com/

T. Nathaniel Adams

a little bit longer, and i'll be fine...

ϟ MESSAGES : 134
ϟ INSCRIPTION : 11/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 25/05/1994
ϟ AGE : 24
ϟ JOB : Etudiant en médecine.
ϟ STATUT : single baby ;)
ϟ ETAGE : Liberty Block.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 12:39

Maaargooot (a) ♥

Bienvenue :) Merci de ton inscription et bonne chance pour ta fiche.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •



fuck the life
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A. Ezequiel Rosebury

ϟ MESSAGES : 89
ϟ INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 14/02/1983
ϟ AGE : 36
ϟ JOB : professeur.
ϟ STATUT : célibitaire.
ϟ ETAGE : troisième.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 12:46

    Merci pour l'accueil de tonnerre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gemma R. Cooper

ϟ MESSAGES : 91
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 20/11/1993
ϟ AGE : 25
ϟ JOB : étudiante & bibliothécaire
ϟ STATUT : célibataire
ϟ ETAGE : 6e


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 17:02

Bienvenue !
Mon Dieu le gif dans ta présentation... bave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Selena Cohen-Brown

ϟ MESSAGES : 80
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 07/05/1993
ϟ AGE : 25
ϟ JOB : étudiante en médecine.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : troisième étage.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Lun 1 Aoû - 19:08

MARGOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOT
bienvenue et bonne chance pour la suite de ta fiche :D
et puis, très très très très bon choix d'avatar ! ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A. Ezequiel Rosebury

ϟ MESSAGES : 89
ϟ INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 14/02/1983
ϟ AGE : 36
ϟ JOB : professeur.
ϟ STATUT : célibitaire.
ϟ ETAGE : troisième.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Mar 2 Aoû - 7:14

    Meeeerci ! love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

A. Ezequiel Rosebury

ϟ MESSAGES : 89
ϟ INSCRIPTION : 01/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 14/02/1983
ϟ AGE : 36
ϟ JOB : professeur.
ϟ STATUT : célibitaire.
ϟ ETAGE : troisième.


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Dim 14 Aoû - 12:40

    Sorry du DP.

    Je pense avoir terminé.
    Merci pour l'allonge les filles ! ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

V. Amelia Gillan

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   Dim 14 Aoû - 12:44

Je te valide Margot ♥ Et de rien tu es notre margot et on t'aime ;)

HAVE FUN !

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.   

Revenir en haut Aller en bas
 

a place in this world. ◊ amor ezequiel rosebury ❙ finish.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: We are golden. :: Just the way you are. :: WELCOME IN THE HELL.-