Accueil  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  




 

Partagez | 
 

 he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 22
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Lun 5 Sep - 11:30


Amelia & Adrian

Emergeant de son sommeil, allongé sur cet immense divan qu’il s’était approprié comme étant son nouveau lit, Adrian se réveillait doucement, ouvrant les yeux petit à petit. Aveuglé par la forte lumière du jour qui éclairait le petit salon, Adrian cligna frénétiquement les yeux puis laissait échapper un petit bâillement. Une fois qu'il fut plus ou moins bien réveillé, il quittait le salon, vêtu d’un simple boxer noir et se rendait en traînant les pieds, dans la salle de bain. C’était la première pièce dans laquelle il se rendait tous les matins, en se levant. Pour y faire un petit brin de toilette, bien sûr, mais également pour y prendre ses médicaments. Là, il n’aurait pas à subir les regards curieux que pourraient lui lancer Sam, son colocataire. Fort heureusement pour lui, ce dernier dormait encore. La soirée d’hier, qu’ils avaient passé ensemble, semblait les avoir épuisé. Pourtant la seule chose qu’ils eurent fait, était de s’empiffrer de cochonneries, tout en se défoulant devant des jeux vidéos. Sans oublier le nombre inconsidérable de pizzas qu’ils avaient commandé – pour le plaisir d’admirer la jeune livreuse de pizza, au physique plus qu’avantageux – et qu’ils avaient englouti d’une rapidité impressionnante.
Une fois posté devant le lavabo, Adrian ouvrit le placard juste au dessus de lui et attrapait les flacons dans lesquels reposaient ses médicaments. Le beau brun avait tendance à cacher ses tubes au fin fond de ce placard afin que son colocataire ne les voit pas. Il redoutait vraiment le jour où celui-ci les découvrirait et où par conséquent, Adrian serait obligé de parler – encore une fois – du suicide de sa mère ainsi que de sa dépression. Comme si en parlait durant deux heures avec un psychologue ne suffisait pas ! Il lui fallut donc remplir d’eau, quatre fois le même verre afin qu’il puisse avaler l’un après l’autre ses comprimés. Un bleu, un vert, un rouge et un blanc. Adrian les prenait toujours dans cet ordre là. Un peu manique ? Sûrement. Ce devait très certainement être la raison pour laquelle, le jeune malade, lui-même, ignorait pourquoi il avait l’habitude de les prendre dans ce sens-là.
Une fois ce ''petit calvaire'' terminé, il enfilait un bermuda noir et retournait sur son canapé.
Comme chaque matin depuis son retour à New York, le jeune homme s’installait devant sa télé et se préparait à un énième zapping quotidien des chaînes du câble. Il savait que rien d’intéressant ne passait à cette heure-ci pourtant il se sentait tout de même obligé de passer d’une chaîne à une autre, en appuyant sur cette télécommande d’un geste las et paresseux. Et ceci était très exactement ce qu’il ferait le restant de la journée, s’il ne jouerait pas aux jeux vidéos. A vrai dire, Adrian ne faisait rien dans la vie. Il aurait normalement du entrer à l’université à la rentrée, s’il n’avait pas arracher son formulaire d’inscription, sur un coup de tête. Mise à part ça, il ne faisait rien de ça vie si ce n’était que glander chez lui. De plus, il ne travaillait pas et devait toujours deux mois de loyer à Sam. Mais tout ceci ne semblait guère le préoccuper.
Après une demie heure de zapping, Adrian éteignit le téléviseur et sortit chez lui. Il avait toujours pour simple vêtement ce bermuda mais cela ne lui posait aucun problème. Il descendait juste en bas de chez lui, récupérer le courrier, rien de plus. Il déboula dans les escaliers quand par inadvertance, au premier palier de l’immeuble, il bouscula une personne. Son unique réflexe fut de s’excuser tandis qu'il découvrait que la personne n’était autre qu’une jolie demoiselle. Il s’empressa donc de l’aider à ramasser ses courses qui s’éparpillaient au sol, par sa faute. Lui tendant un tube de dentifrice, Adrian, l’air navré sur le visage, finit par dire en toute gentillesse : « Je suis vraiment désolé, je t’avais pas vu. » La belle brune acquiesçait tout en ramassant les autres produits au sol. « Laisse, je vais le faire ! » Lâcha le jeune homme s’en prévenir. « Après tout c’est de ma faute si toutes tes affaires sont par terre maintenant. » Continuait-il à dire agenouillé au sol, saisissant chacun des produits restant. Il se redressait, tenant dans ses bras plein de chose, il adressait un petit sourire sincère à la fille et pu constater par la même occasion, qu'il n'avait jamais auparavant croisé cette ravissant femme. Malheureusement pour lui, à trop se laisser distraire par la beauté de la demoiselle, il finit par laisser échapper le peu de chose qu’il avait en main. Il fermait les yeux et pouffait avant de se mettre au sol afin de ramasser derechef tout cela. « On peut pas être plus maladroit que je le suis, je crois ! » Rit-il de lui-même, détendant ainsi l’atmosphère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Lun 5 Sep - 13:23

Amelia s’était réveillée de bonne heure comme chaque matin… Elle dit que le monde appartient a ceux qui se lève tôt et puis surtout elle avait encore cauchemardé, ce qui était fréquent en ce moment, elle regarda dans son lit et c’était une des rares nuit ou joleene ne l’avais pas rejoint parce qu’elle mourrait de peur comme un enfant pourrait avoir peur d’un clown. Elle s’était levé, pris une douche très rapide ensuite elle avait enfilé les premiers vêtements qu’elle voyait dans le bazar qu’était sa chambre… Elle descendit rapidement les escaliers, car l’ascenseur était encore en panne et puis de toute façon elle ne voulait pas prendre le risque de rester coincée dedans…
Elle assista a ses cours de psychologie, avant de faire un tour au cabinet d’un psy où elle était l’assistante, elle faisait des petits trucs genre assisté aux séances, prenait des notes et par moment intervenait pour faire des remarques brillantes qui aidés la personne qui était sur le canapé… Elle aimait l’ambiance, le fait d’aider des personnes rien qu’en les écoutant ou en les conseillant tout cela par des mots, c’était magique, et amy adorait cela, et puis c’était un job qui lui permettais de payer son loyer et en plus l’université et tout ce qu’il y avait autour, toutes les activités. Cette fois-ci au cabiné la psy et elle ont eu affaire a une maniaco-dépressive ou une personne bipolaire… C’était une jeune femme du double de l’âge d’amy, qui se présentais bien mais lorsqu’elle s’ouvrait à elles, une femme sombre et brisées sortis…A vrai dire cette personne lui rappelait sa mère, mais elle savait que c’était impossible, car elle l’avait quitté, et qu’elle ne serait pas partie pour revenir à New york…
Elle quitta le cabinet et alla faire quelques courses, elle détesté manquait de quelques choses c’était comme cela, et puis après tout ce que joleene&elles avaient ingurgités hier soir… il fallait remplir le frigo, elles avaient fait a manger ensemble, elles s’étaient bien amusées comme deux enfants à vrai dire mais c’était comme cela a chaque fois qu’elle était avec la jeune femme, c’était aussi sa meilleure amie…
Elle avait fait les courses rapidement au supermarché le plus près… et entra dans l’immeuble, surnommé the rocky horror building… Elle avait ses écouteurs, la musique elle ne pouvait pas s’en passée… Dans son sac un livre de psychologie emprunté à la prestigieuse université de Columbia… Et les bras chargé de courses, elle prit son courage a deux mains et commença a monté les escaliers, 4 étages a monté ce n’était pas la mort non plus, jusqu’au moment où quelqu’un la percuta, elle laissa tout tombé, et s’était retrouvé par terre… La personne en face, s’excusa et l’aida a ramassé ses affaires, la jeune femme le remercia d’un petit sourire « C’est pas grave… Et puis personne ne me vois, a croire que je suis invisible » elle laissa échappé un petit rire Il ajouta qu’il allait ramasser puisque c’était de sa faute si tout était tombé par terre… elle ne l’avais jamais vu, c’était comme sam, elle avait l’impression d’etre invisible aux yeux de tout le monde, comme invisible, elle regarda le garçon du coin de l’œil, il était plutôt séduisant…Il avait fini Il l’observait, mais elle fouillait dans son sac… et regarde parterre avant de saisir son livre qui était tombé en même temps qu’elle et au même moment le garçon fit tombé les objets qu’il avait ramassé, amy ne pu s’empêcher de laisser échappé un rire de voir quelqu’un d’aussi maladroit qu’elle… il ajouta qu’il n’y avait pas plus maladroit que lui… « si je le suis, en plus d’être maladroite j’ai pas de chance… Une fois, je pendais des vêtements a sécher sur le balcon et j’ai fait tombé un de mes soutiens gorge…une femme la pris et est partie avec en criant « OH MIRACLE » » elle laissa échappé un rire mais en même temps ne savait pas vraiment pourquoi elle venait de raconté cette histoire plutôt honteuse, peut être qu’elle en avait tout simplement envie, pour lancer une nouvelle conversation ou pour détendre l’atmosphère…

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 22
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Lun 5 Sep - 16:45


Amelia & Adrian

Adrian ne pu s’empêcher de rire aux éclats en entendant la petite histoire que lui raconta la jeune femme. Il faut avouer que le jeune homme aurait bien volontiers préféré être à la place de la femme qui avait rattrapé le sous-vêtement de la fille. Adrian était un mec comme un autre, il n’y avait aucun doute là dessus ! Il aurait bien répliqué quelque chose mais cela aurait très certainement semblé déplacé de sa part, ainsi il préférait garder pour lui ses pensées perverses et riait simplement à la fille, en lui déclarant le plus gentiment possible : « On va dire qu’on est tous le deux autant maladroit, l’un que l’autre. » Il rit légèrement et poursuivit : « Mais c’est vrai que sur ce coup-là t’as vraiment été malchanceuse. Quoi que non.. Ca aurait pu tomber dans mon balcon et là t’aurais été très gênée en venant le récupérer. Mais regarde le bon côté de la chose, on se saurait rencontrer plus tôt ! » Il fit un petit clin d'oeil malicieux.
Et ils restèrent là, quelques courtes secondes sans rien dire. A vrai dire, Adrian ne savait que dire, non pas qu’il n’avait jamais été à l’aise avec les filles, loin de là. En fait c’était plutôt la situation dans laquelle ils se tenaient actuellement qui le mettait dans embarras. Tout ceci avait quelque chose de très stupide, il faut le reconnaître. Ainsi donc il allait au dessus de cette stupide pensée et engageait la conversation, tel l’adorable individu attentionné qu’il avait toujours été, d’après ce que les autres femmes avaient pu dire sur son compte. Et pour lancer un sujet, il trouva bon de proposer d’abord à la belle brune devant lui, de prendre son sac de course et de le lui porter jusqu’à son appartement. Il approchait alors ses mains du grand sachet et le saisit doucement, un petit sourire au visage qu’il accompagna d’un : « Je vais t’alléger un peu les bras ! » Qu’il dit sur un ton calme et posé. Bien heureusement, elle accepta volontiers. En même temps, quelle fille censée refuserait l’aide qu’un ravissant jeune homme comme Adrian, surtout avec la galanterie dont il pouvait faire preuve envers les femmes. « On ferait mieux de prendre l’ascenseur, comme ça t’arrivera plus vite chez toi et plus vite… Tu pourras déguster tes succulentes glaces Ben & Jerry’s. » Dit-il un petit sourire malicieux en tandis qu’il observait d’un œil indiscret le contenu du sac. « Je maintiens les fait que les Häggen Dazs sont bien meilleures ! » Il rit de nouveau tandis qu’il appuyait sur le bouton d’appel de l’ascenseur.
Il suffit qu’il parle de glaces pour repenser à sa meilleure amie, Harlow, qu’il avait laissé à Los Angeles. Elle était également une grande amoureuse des glaces qu’elle consommait sans modération en regardant ces séries pour ados, lesquelles Adrian aimait bien critiquer pour la taquiner. Il devait avouer que sa présence lui manquait énormément. Les deux meilleurs amis vivaient ensemble avant qu’Adrian ne reviennent à New York et il se languissait des folies de la belle Harlow ainsi que de leurs passionnantes, mais surtout, très agitées nuits qu’ils passaient ensemble. Un vide immense s’était creusé en lui. Un vide que seul une présence féminine comme celle d’Harlow, par exemple, pourrait combler.
Deux minutes plus tard, l’ascenseur ne semblait donner aucun signe de vie. Adrian du insister une seconde fois sur le bouton d’appel peut-être qu’ainsi l’ascenseur viendrait plus vite. De toute façon, cet engin avait toujours eu quelques soucis. Si celui-ci ne s’arrêtait pas alors qu’il transportait des personnes, il refusait de venir. Comme s’il était possédé ou maudit. Adrian soupira et se tourna vers la fille qui elle aussi, s’impatientait tout autant que lui. « On ferait mieux de prendre les escaliers, parce qu’avec cet ascenseur demain on sera toujours là ! » Il laissait donc passer devant lui la brune et la suivait tandis qu’elle le guidait vers son appartement.
Le sac de courses, n’était pas si lourd que cela semblait, quand Adrian avait vu le sac dans les bras de la fille. Il en était plutôt rassuré car les nombreux escaliers qu’ils montaient, finiraient par épuiser la garçon, plus particulièrement si la belle brune vivait dans les étages les plus hauts de l’immeuble. Non, Adrian n’était pas du tout un grand sportif.
« Au fait, moi c’est Adrian ! » Finit-il par se présenter. Il se sentit idiot, car se présenter était la première chose qu’on devait normalement faire. « Et j’habite juste là » Continua-t-il en souriant et en pointant du doigt la porte de chez lui, numéroté 2G.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Sam 10 Sep - 18:36

A peine quelques minutes passées avec le garçon et elle savait déjà une chose sur lui… il était bavard. Il avoua qu’ils étaient tous les deux très maladroit, et que si elle avait fait tombé son soutien gorge sur le balcon de ce mystérieux garçon, ils se seraient connus plus tôt, elle laissa échappé un petit rire nerveux comme seul Amelia pouvait faire, une petit rire, discret et mignon ! Elle avait récupéré ses courses, elle vérifia plusieurs fois avant de voir si elle n’avait rien oublié, ou laissé, elle détestait cela perdre quelques chose et même dans le bazar immense qu’il y avait dans sa chambre, elle ne perdait jamais rien ce qui était vraiment bizarre ! Elle portait tout les sacs, ce n’était pas lourds et elle avait déjà porté des trucs bien plus lourds mais c’est vrai qu’avec sa petite taille, et son poids plume beaucoup de gens essaye de la protéger, c’est l’impression que donne Amelia, qu’elle a besoin d’aide même si ce n’est pas toujours vrai… Le garçon pris ses sacs pour la débarrasser, et elle n’allait surement pas refuser l’aide d’un aussi beau garçon, elle avait remarqué que le jeune homme avaient bien vu ce quelle avait acheté, et elle pensa qu’heureusement elle n’avait pas acheté des trucs bien plus personnel… Quoi qu’il y avait bien une boite de préservatifs au fond du sac et elle priait pour qu’il ne la remarque pas… Il fit une remarque comme quoi ils devaient se dépêcher pour éviter que les glaces fondent, elle ria légèrement à sa remarque, comme quoi les glaces Häggen Dazs, Amy avait gouté a beaucoup de glace mais elle préféré quand même les ben&Jerrys. Elle le regarda avec un petit sourire « J’aime les Ben & jerry’s, les parfums sont originaux et avec ma coloc on les aime, on en prend pleins et après on s’échange les pots… Et puis chacun ses gouts » elle laissa échapper un petit rire… Et repensa a toutes ses soirées qu’elle passait avec Joleene devant la télé avec de la glace, ou même pendant ses soirées révisions, la glace était obligatoire, pour sa concentration ou peut être pas mais elle aime dire que la glace laide a se concentré comme cela, elle a une raison de manger autant de glace, et puis elle ne prenait pas un gramme de graisse avec tout ce qu’elle fait ensuite, elle cours jusqu’à l’université puis recours pour aller au cabiné, tout les jours c’est presque un marathon pour la jeune femme… Ils attendaient devant l’ascenseur et la jeune femme n’avait pas osé lui dire qu’elle n’aimait pas prendre l’ascenseur depuis le jour où elle était restée coincée, toute seule… Mais elle ne voulait pas passé pour une fille folle ou un peu superstitieuse… Mais heureusement pour elle l’ascenseur n’est jamais venu… Il ajouta qu’ils devaient prendre les escaliers parce que sinon ils seraient encore là demain, la jeune femme acquiesça de la tête sans rien dire… Il se présenta il apprit donc qu’il s’appelait Adrian, elle ne regarda avec un petit sourire, avant de dire « Amelia… Mais tu peux m’appeler Amy. Si tu veux. » Ils s’arrêtèrent devant une porte, le 2G… Elle le regarda…hocha la tête doucement pour dire. Son appartement, elle le reconnaissait, et le connaissait bien puisque c’était aussi celui d’Andrew sont ami… Mais ne préférait rien dire pour le moment… « Moi j’habite deux étages au dessus… Et honnêtement, je ne prends jamais l’ascenseur… Depuis le jour où je me suis retrouvé coincé dedans… toute seule pendant 4heures… J’étais entre deux étages, je criais… mais personne ne m’entendais… Imagine le truc bien flippant ! » elle rigola légèrement avant de se rendre compte de ce qu’elle disait, elle mis ses mains sur son visage pour cacher le léger rougissement. « Oh mon dieu… Désolé je ne sais pas pourquoi je te raconte ca…Tu dois me prendre pour une folle… »

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 22
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Ven 16 Sep - 22:08


Amelia & Adrian

Dans le genre tête en l’air, Adrian était typiquement ce genre d’individu. Il avait plutôt tendance à oublier très rapidement ce qu’il apprenait et tout ceci, malgré lui. Il ne le faisait vraiment pas exprès. A une époque, il avait même cru qu’il souffrait qu’une forme avancée de maladie mentale qui l’empêchait de se souvenir de certaines choses. Oui, il faut le reconnaître, Adrian était quelqu’un de très parano, mais encore une fois, cela n’était aucunement de sa faute. C’était plutôt du au nombre important de médicaments qu’il ingurgitait afin de lutter contre cette dépression qu’il avait faite et dont il était fort heureusement sorti. Cette fois-ci, le beau brun ferait un petit effort – considérable – afin de se souvenir sans problème du prénom de sa magnifique voisine. Adrian n’était pas doté de supers pouvoirs lui permettant de lire dans l’avenir mais il sentait que connaître le prénom de la jeune femme, lui servirait drôlement dans l’avenir. « Joli prénom ! » Dit-il d’ailleurs, un petit air tout adorable sur le visage juste après que la femme s’eut présentée à son tour. Elle avait également dit au jeune homme, que s’il le souhaitait, lui pouvait l’appeler Amy. Une chose qu’Adrian s’empressa de contester : « Et si je ne veux pas ? » Lui lâcha-t-elle, un petit sourire narquois sur le visage. « Après tout, tu t’appelles Amelia, je vois pas pourquoi je te surnommerais alors que ton prénom de te vas très bien ! » Un petit sourire amicale se dessinait sur son visage avant qu’il ne lui adresse un clin d’œil malicieux. Il serait très certainement l’unique personne à ne pas appeler la belle jeune femme Amy ; de ce fait, cette dernière ne l’oublierait pas et se souviendrait d’Adrian comme étant l’homme qui ne l’appellerait jamais Amy.
Ils gravirent encore les escaliers tandis qu’Adrian avait laissé la parole à sa voisine à qui, il était venu en aide. Portant toujours les courses de celle-ci, il l’écoutait parler sans rien dire. Il était habituel que ce soit Adrian qui tienne la conversation comme cela. L’homme avait la mauvaise manie de toujours parler et souvent pour ne rien dire. Un vrai bavard ! C’était l’un des traits de caractère le plus flagrant chez Adrian. Quand il s’en rendait compte, il tenait réellement de faire attention à ce petit défaut, qui parfois lui avait coûté cher avec les filles. Etant donné qu’il venait à peine de rencontrer Amelia, le jeune New Yorkais ne désirait pas que sa voisine ait une mauvais impression de lui et le voit comme un homme excessivement bavard. Il se contrôlait alors et réduisait les choses qu’il aurait normalement dit.
Il apprit d’Amelia, qu’elle était restée bloqué pendant quatre longues heures dans l’ascenseur et que c’était la raison pour laquelle, elle ne le prenait jamais pour se rendre à son appartement. Il eut un peu de peine pour elle. Ce qui était normal après tout. Mais bon, ressentir cela bien longtemps après que cela eut lieu ne servait plus à rien. Mais imaginer une pauvre jeune femme seule en panique là dedans, ne laissait pas l’homme indifférent. Il avait toujours été quelqu’un d’adorable et protecteur envers les femmes, tout particulièrement avec Harlow. Bon, Adrian savait que c’était typiquement le genre d’incident qui n’arriverait jamais à son amie, mais il ne put s’empêcher de penser à cela. Brusquement, elle s’interrompit et s’excusa. Apparemment, elle s’en voulait de raconter sa vie comme cela à un pauvre inconnu dont elle ne connaissait que le prénom. Il rit légèrement avant de déclarer : « Non, je ne te prends pas pour une folle, pas encore du moins. Mais ton histoire montre encore une fois que t’es vraiment malchanceuse. »
Pourquoi avait-il dit ça ? Lui-même n’en avait aucune idée. Cette parole aurait pu être mal prise, ce devait certainement être la façon dont Amelia avait du le prendre. Adrian lui adressait un regard navré et continuait à gravir les marches de cet immense escalier en repensant aux paroles d’Amelia. Il se retourna soudainement vers elle et la regarda dans les yeux. Il venait de se rendre compte de quelque chose… « Ne me dit pas que tu crois à cette malédiction ? » Il la regarda sans rien dire, avant de comprendre que ce devait être le cas. Pour sa part, il ne croyait aucunement à ce genre de chose. Ce devait simplement être des voisins qui avaient du inventer cette histoire de malédiction dans le seul but de faire peur aux autres ou alors pour une autre raison toute aussi stupide. Quoi qu’il en soit, Adrian n’y croyait pas et d’ailleurs il n’avait jamais été victime de cette malédiction. Et puis comme il ne cessait de le répéter, le jeune brun ne croyait que ce qu’il voyait.
Mais si tout ceci était réel ? … Adrian secouait la tête en riant bêtement. Rien de tout cela ne pouvait être vrai, bien sûr ! « Ouais, moi j’y crois pas ! » Lâcha-t-il sans prévenir. « Et je pense aussi que tu ne devrais pas faire attention à tout ça… Cette histoire va juste finir par te rendre folle… » Sur son visage se laissait distinguer un air rassurant, celui qu’il avait toutes les fois qu’il tentait d’apaiser et de rassurant une personne. « Enfin bref ! » Soupira-t-il en se retournant et continuant en marcher…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Sam 17 Sep - 22:55

La jeune femme de pu s’empêcher de rire après que le beau Adrian ai dis qu’il ne comptait pas l’appeler Amy, il voulait surement qu’elle se souvienne de lui comme de celui qui l’appelait Amelia, mais il n’était pas le seul, et puis de toute façon cela ne la gêna guère après tout c’était son prénom et elle l’aimait beaucoup malgré son coté trop « conte de fée » elle le regarda en souriant avant de dire « fais comme tu veux, même si tu crois que grâce a cela je ne vais pas t’oublié, crois moi… mes fesses se souviendront de la chute ! » elle laissa échappé un petit rire « Et puis j’ai une grande mémoire donc. » Elle marcha tranquillement et encore une fois, elle avait parlé de choses qu’elle ne devait pas vraiment parlé… Elle était quelqu’un de très discrète et ne parle pas beaucoup d’elle, elle est celle qui écoute et conseille et pas celle qui parle, elle n’avait jamais aimé parler et cela depuis toute petite, c’était une fille réservé et les traumatismes dû a tout ce qu’on lui avait fait subir dans les écoles ne l’avais pas vraiment aidée… Pauvre Amy… Mais cette fois elle parlait vraiment sans s’en rendre compte ce qui l’embarrassé assez… Peut être étais-ce parce qu’elle se sentait plutôt à l’aise avec ce parfait inconnu ? A vrai dire elle ne savait pas vraiment… Elle regarda le jeune homme du coin de l’oeil et souris légèrement, il avait l’air de se retenir, se retenir de parlé, et cela avait l’air assez dure pour lui, elle se pinça légèrement ses jolies lèvres avant de dire « Tu as envie de parlé n’est ce pas ? » elle ria légèrement, d’un rire doux. Elle savait à présent qu’il ne la prenait pas pour une folle et c’était une bonne chance, elle ne voulait pas paraitre comme une folle, ou lui laisser une mauvaise impression d’elle… Il ajouta que cela ne faisait que renforcé le fait qu’elle était malchanceuse… elle poussa un petit soupire, avant de dire sur un ton neutre sans vraiment d’émotion « C’est l’histoire de ma vie… J’ai jamais eu de chance mais on finit par s’habitué à ça »
Ils marchaient tranquillement, toujours en discutant de tout et de rire, ils riaient par moment, et ils finirent par arrivé au sujet qu’Amelia ne voulait pas vraiment parlé, si elle croyait a cette malédiction, elle grimaça légèrement avant de dire « En faite pour moi c’est très complexe… Comme un paradoxe, je ne crois que ce que je vois, mais en même temps joleene elle a vraiment peur, elle vient dormir dans mon lit presque tout les soirs bref ce n’est pas c’est que des malédictions cela ne se voit pas mais s’entends et se ressent autour… Mais c’est aussi psychologique… » Elle se rendit compte de ce qu’elle venait de dire, c’était un peu confus et en même temps savant, elle espérer qu’il avait compris parce qu’elle ne savait pas vraiment comment expliqué cela d’une manière plus simple ou rationnelle. Par moment elle devait expliquer plusieurs fois ces pensées pour que quelqu’un la comprennent, son esprit est bien plus complexe que n’importe qui… Mais elle n’est pas comment toute les filles d’aujourd’hui superficielles, un peu idiots sur les bords, non… Il ajouta que lui ne croyait pas a tout cela et qu’elle ne devait pas faire attention a tout cela, ce qui était déjà trop tard… sinon elle risquerait bien de devenir folle, elle laissa échapper un rire au moment où il venait de finir sa phrase… Il avait l’air protecteur et tout, ce qu’elle trouva mignon mais ce n’était pas la question… « Tu sais… Je crois que niveau folie, je suis déjà barrée… Enfin…C’est compliqué… » Elle avait une théorie depuis toute petite que la solitude rendais fou, et elle se sentait elle-même tout le temps seule, même accompagné, cela dépendais des personnes… Elle le regarda avant de soupiré… « J’ai toujours pensée que la solitude rendais fou… et je suis ce qu’on peut appeler une personne invisible, on ne fait pas attention a moi parce que d’apparence je suis bien trop banale… Donc… je suis seule souvent… » Et voilà comment en quelques phrases la jeune fille venait de passé surement d’un statue d’une fille gentille a une fille qui fait pitié… Elle se sentie tout d’un coup gêné… Elle regarda le sol en continuant de marché, pour évité qu’il ne remarque qu’elle est gêné et qu’elle a légèrement rougis… Et voilà elle exactement dans l’état qu’elle détestait le plus… elle espérait que le jeune homme ne la regarde pas avec pitié, car dans ses cas là elle préfère encore être seule que de voir que les gens ont pitié d’elle…

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 22
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Mer 21 Sep - 13:15


Amelia & Adrian

Lui qui pensait faire quelque chose d'inoubliable en appelant la jeune femme par son prénom et non par le surnom que certains lui donnaient, tomba en apprenant par la jeune femme que ce n’était pas de cette façon qu’elle l’oublierait pas. Un peu déçu sur le moment, il fut rapidement content quand Amelia lui disait qu’elle avait une bonne mémoire. C’était une bonne chose, d’après ce qu’Adrian en déduisait. De plus le petit rire qu’elle avait lâché juste avant confirmait la chose. Bien qu’il ne soit pas un coureur de jupons, le beau brun savait que lorsqu’une femme venait à utiliser cette phrase au vis-à-vis d’un homme, cela était un bon signe ! Et puis Adrian ne voulait en aucun cas que la belle jeune femme ne l’oublie.
Amelia et Adrian avaient du passer à peine quinze minutes ensemble, que la première avait déjà remarqué ''la passion'' du jeune homme, qui n’était autre que parler. Celui-ci savait qu’il devait faire des efforts afin d’être moins bavard. Cette manie qu’il avait de parler sans cesse, pouvait être très gênante par moment, lui-même en avait conscience pourtant toutes les fois où il lui arrivait de se taire, il ne tenait jamais bien longtemps et finissait toujours par ouvrir la bouche. Il faut le reconnaître, la plupart du temps Adrian disait des bêtises, mais au moins il était doté de la capacité à faire rire l’assistance… Derechef, il eut le droit à un éclat de rire de la part d’Amelia. Un rire à la fois chaleureux et adorable qu’on prenait plaisir à entendre. C’était la raison pour laquelle Adrian ne pouvait défaire ce sourire qui se dessinait sur son visage lorsqu’il entendait le rire de la belle femme.
D’un hochement de la tête, il acquiesçait ses propos avant d’argumenter – montrant encore une fois qu’il adorait discuter. « Oui ! … Il ne faut pas m’en vouloir, je parle beaucoup. Souvent ça ne gêne pas trop, on va dire que c’est lorsque je me met à dire n’importe que ça devient énervement. Enfin d’après ce qu’on m’a dit ! … Et voilà, je continue à parler… Je ferais mieux de me taire ! » Finit-il par dire dans un souffle, un air légèrement dégoûté sur le visage.

Adrian pu également constater que la ravissante Amelia était très bavarde. Peut-être ne l’était-elle pas d’habitude et que c’était simplement Adrian qui avait déteint sur elle. Effectivement, cette théorie était stupide ! La seule chose que le New Yorkais pu en déduire, était le fait qu’il était sûrement parvenu à rassurer la jeune femme et à lui montrer d’une manière complètement inconnue, qu’elle pouvait lui faire entièrement confiance ! Peut-être que cela était vrai, il ne le saurait pas; parce qu’il n’avait pas envie de le lui demander. Une autre caractéristique d’Adrian ; bien qu’il soit extrêmement bavard, ce qu’il n’était surtout pas c’était un homme curieux. Lui-même détestait les personnes curieuses. Les gens l’avaient bien trop été envers lui après la mort de sa mère, à l’époque où il avait fait sa dépression…
Il écoutait alors Amelia lui parler de sa vision de choses par rapport à cette pseudo malédiction qui – paraissait-il – planait sur l’immeuble où ils résidaient. Une malédiction à laquelle Adrian ne croyait pas et cela était bien mieux pour lui et sa santé mentale ! Il pu constater qu’ils avaient plus ou moins la même conception des chose; ils croyaient tous les deux uniquement en ce qu’ils voyaient. Il hochait la tête et continuait à l’écouter sagement, sans émettre de petit commentaires mesquins ou autre. A en voir sa façon de parler, Adrian en déduisait qu’elle devait être une personne d’être instruite et intelligente. Tout ce qu’Adrian était, mais reniait en lui. Il avait laissé tombé ses études. Il aurait d'ailleurs du entrer à l’université à la rentrée pour y étudier le journalisme mais par un subite changement d’avis, il renonça à tout cela. Voilà ce qui expliquait le pourquoi des longues journées qu’il passait seul chez lui à glander devant la télé… Quand il ouit le prénom d’une fille dans ce que disait Amelia, Adrian sourit doucement. Sans arrière pensées bien sûr ! « J’en déduis donc que toi aussi tu ne vis pas seule dans ton appart.. » Commenta-t-il toujours ce petit sourire au visage.
Il arquait un sourcil lorsqu’elle lui dit que niveau folie elle était plutôt mal barrée et laissait échapper un rire moqueur. Elle ne devait à priori rien connaître à ce que devait être la véritable folie. Et même si elle semblait plutôt bien renseignée niveau psychologie, elle ne pourrait jamais vraiment savoir ce que c’était d’être ’’fou’’… Il la regardait tendrement, ne comprenant pas vraiment sa réaction : « Tu peux tout m’expliquer si t’en as envie. J’ai tout mon temps, tu sais ! »
Elle s’expliquait donc, il l’écoutait encore une fois sans rien dire. C’était l’une des rares fois où Adrian était vraiment attentif lorsque quelqu’un lui parlait sérieusement. Il la regarda longuement sans rien dire avant de lâcher sans même réfléchir à ce qu’il dirait : « Les personnes qui ne font pas attention à toi ratent vraiment quelque chose. La preuve, je ne regrette pas de t'avoir bousculé. Même si on a pas beaucoup parlé, je vois que t’es une femme remarquablement adorable et… Très sympathique aussi Et mignonne en plus de ça. - ajouta-t-il. Donc, si un jour tu te sens seule et que t’as l’impression que tu vas en devenir folle, t’as qu’à venir toquer chez moi. J’y suis toujours. Hé oui, même si j’ai un coloc, je suis la plupart du temps seul à l'appart. Et puis t’es d’agréable compagnie donc tu ne me gêneras pas ! » Il marqua un pause et ouvrir la bouche, dévoilant ainsi un sourire couleur Colgate. « Et crois-moi, tu n’es pas invisible loin de là… A notre époque les gens sont un peu trop égoïstes pour prendre le temps de s’intéresser à quelqu’un et apprendre à le connaître… Ce qui est bien dommage parce que c’est vraiment cool de faire de belles rencontres comme la tienne ! » Finit-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 230
ϟ INSCRIPTION : 19/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 05/06/1995
ϟ AGE : 23
ϟ JOB : Etudiante en psyco'
ϟ STATUT : Célibataire
ϟ ETAGE : 4eme


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Sam 24 Sep - 8:59

La jeune fille avait une fois raison lorsqu’elle avait pensée que le jeune Adrian était un bavard ? Elle avait une grand faculté pour trouvé comment les gens sont, elle est assez doué en psychologie ce qui parait normal après les études qu’elle fait de plus la jeune fille n’est pas comme toute les autres … Ce qui pourrait paraitre pour un avantage pour certaine fille Amélia n’était pas vraiment contente d’être appelé « surdouée » elle préférait qu’on oublie ce fait… Pour rester quelqu’un de normal. Même si par le choix de vouloir rester normal, c’est ce qui l’avait détruit avant. Elle regarda le jeune homme souriant légèrement avant de lui dire « t’inquiète pas… Tu peux parler ca ne me dérange pas bien au contraire. J’aime pas faire de monologue !» Elle n’était pas vraiment le genre de fille a parlé pendant que quelqu’un l’écoute, non elle était plutôt la fille qui écouter, conseiller et réconforté, même si des fois elle aurait bien eu besoin de quelqu’un pour l’écouter, mais on ne bousculer pas au portillon pour ca… Elle savait que les gens de nos jours pensaient plus à eux qu’aux autres et cela est bien nul de voir à quel point la mentalité des gens d’aujourd’hui à évolué… Chacun pour soit…
La jeune fille avait parlé de joleene, entre elles s’étaient en même temps compliqué et en même temps c’était simple…. Joleene était comme ca meilleure amie, sa colocataire mais en même temps elle ne savait pas grand-chose de la jeune femme et vice-versa… Elles étaient toujours là l’un pour l’autre quand il y a un problème ou autre… Elles avaient une relation très particulière depuis le début, elles sont très différente, presque contraire mais elles s’entendent quand même a la perfection. Joleene est une fille très belle gentille, qui a confiance en elle et autre…. A peu près tout le contraire d’Amélia qui est plutôt quelqu’un d’asocial et qui n’a aucune confiance en elle ou en son cerveau.
Le beau garçon lui demanda alors qu’elle ne vivait pas seule, elle sourit légèrement « OUI heureusement j’avais besoin de plus d’espace que mon ancien appartement où techniquement j’écarter les bras et je touchais tout les murs… Bref… On s’est trouvé avec Jo’ et on ne s’est plus quitté depuis » Amelia se rappelle du jour où elle était venue demander pour l’appartement, elles avaient beaucoup ris, quand elle avait emménagé Joleene l’avais aidée en plus de trouvé que la jeune Gillan avait de très bon gout… Et puis Joleene venait par moment dans le lit d’Amelia a cause de cette malédiction, Amelia ne le dis pas mais elle a aussi peur qu’elle, elle fait juste semblant ne pas entendre…. Amelia n’étais pas une fille très bavarde, enfin si lorsque son interlocuteur parle très peu, il se pourrait bien qu’elle se mette à parler… presque pour deux ! Elle regarda qu’elle parlait beaucoup alors elle se mit a rougir légèrement et espérer que le beau garçon ne s’en rendre pas compte. Après avoir parlé de la solitude qui rendais les gens fou, le jeune homme lui demanda sil elle voulait en parlé… Elle grimaça avant de dire… « Hum… C’est dure à expliquer et puis je risque de sortir pleins de truc hum…. Complexe… Mes études me bouffent le cerveau… Vive la psychologie quoi ! » Elle laissa échapper un petit rire nerveux…. Elle voulais devenir psychologue et surtout voulait comprendre certaine réponses a des questions qu’elle se pose depuis pas mal de temps… Et puis elle aime bien aidée les gens par des simples mots. De plus elle n’avait plus vraiment de temps pour elle avec les études, les travailles, ses devoirs tout étaient déjà bien classé dans sa tête, et il n’y avait plus beaucoup de place pour des divertissements ou autre… Elle était obligé de travaillé, parce que même si elle pouvait demander à son père un peu d’argent elle préférait savoir que c’était SON argent et n’aime pas être dépendante de quelqu’un ou avoir une dette. Le jeune homme semblait très attentif à ce qu’elle disait à vrai dire elle était assez contente de cela. Il parlait du fait que la jeune femme était quelqu’un divisible pour tout le monde, et tout le temps, il la complimenta et ajouta meme qu’elle était « mignonne »elle ne savait pas comment prendre cela… Comme un compliment ou pas… Etre mignonne dans quel sens, dans le sens jolie ou dans le sens mignonne comme une gamine de 8 ans ? Il ajouta que si un jour elle a besoin de parlé ou pas qu’elle est seule, elle pouvait venir à lui… Il rajouta qu’elle était de bonne compagnie donc rien ne le gênerais… Elle sourit légèrement avant de pensé que c’était un garçon vraiment charmant… Il parla du fait que les gens maintenant sont de plus en plus égoiste et ne pense vraiment qu’à eux, et ne veulent pas connaitre les autres… Elle souris légèrement, elle ne pouvais pas se le caché à elle-même mais elle trouvait le garçon très adorable et très gentil… Il lui plaisait, mais elle savait bien qu’encore une fois ca ne pouvait pas être réciproque Amelia est quelqu’un de très pessimiste… Toutes ses paroles la fit rougir encore un peu plus « Merci c’est gentil, tu es plutôt cool toi aussi… » elle le regarda légèrement, avant de saisir doucement le poignet de son nouvel ami, avant de prendre un stylo dans son sac, enleva le capuchon et le mis dans sa bouche, ce qui lui donna un petit coté sexy sans le vouloir, et écrit sur le main de son ami, son numéro de téléphone… « Si tu veux parler, t’amusait ou même pour me proposé une partie de jeu vidéo… Tu peux… ou ce que tu veux… Par contre y a des chances que tu tombes sur ma messagerie… Je suis comment dire… OVERBOOKER… » Elle soupira légèrement avant de lâcher le poignet et remettre son stylo dans son sac… Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle venait de faire ca… Mais elle s’en fichait trop tard c’était fait… « Enfaite je suis aussi contente que tu m’aies bousculé ! Enfin… T’es sympa et euh… voilà… » encore une fois elle était nerveuse, c’était la première fois qu’elle avait été aussi nerveuse avec quelqu’un encore plus avec un garçon… Mais il dégager un je ne sais quoi qui la rendrais nerveuse…

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ϟ MESSAGES : 169
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 19/03/1996
ϟ AGE : 22
ϟ JOB : glandeur.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : deuxième étage.


MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   Sam 24 Sep - 19:03


Amelia & Adrian

Le simple fait qu’Amelia eut dit à Adrian qu’il était quelqu’un de plutôt cool, fit décrocher un léger sourire sincère qui avait le don de donner cette petite étincelle particulière au regard bleu clair du jeune homme, rendant ainsi son sourire si charme et unique. Cette légère étincelle donnait le pouvoir au garçon de faire craquer toute les filles, il le savait. Pourtant il n’était pas du genre à en abuser quotidiennement afin de mettre une fille dans sa poche. Il laissait les choses se faire naturellement – après tout, tout est bien mieux naturel – et cette jolie expression qui rayonnait sur son doux visage apparaissait d’elle-même. C’était exactement ce qui venait de se produire à l’instant.
Avant Amelia, un bon nombre de personne lui avaient déjà fait la réflexion au sujet du côté cool de sa personnalité. Il faut le reconnaître, c’était surtout ce mode de vie qu’il avait adopté qui le rendait comme tel. Il ne faisait rien à longueur de journée, si ce n’était que ce que bon lui semblait. Il se réveillait quand il le voulait, mangeait, jouait à ses jeux vidéos, regardait la télé, mangeait de nouveau, prenait une douche – et ses médicaments – et sortait prendre l’air si l’envie lui venait. Puis le soir, il se couchait à pas d’heure, souvent devant la télévision, après avoir englouti une immense pizza à lui tout seul. Pour ça part, Adrian aimait ce genre de vie même s’il savait impertinemment que cela ne le mènerait nulle part. Mais c’était bien ceci qui le rendait cool.
« Mer… » Commença-t-il à dire quand il fut pris au dépourvu par la jolie Amelia. Cette dernière lui saisit le poignée sans prévenir tout en jonglant simultanément avec un stylo qu’elle décapuchonna d’un coup de dent. Il n’en fallut pas plus au jeune homme pour comprendre qu’il venait de gagner le numéro d’une ravissante et très sympathique demoiselle. Il ne pouvait contenir cette petite joie à l’intérieur de lui qui frôlait presque la fierté pendant qu'elle grattait une série de chiffres sur son poignée. Même si décrocher le numéro d’une fille n’était pas la chose la plus extraordinaire qui pouvait survenir dans sa vie, il fut tout de même fière d’avoir maintenant celui d’Amelia en sa possession. « Merci ! » Pu-t-il enfin dire, même si cette fois-ci, ce remerciement était destiné à tout autre chose. « J’en ferais bon usage ! » Compléta-t-il, en parlant du numéro, bien sûr. Il la regarda dans les yeux, elle s’adressait encore à lui.
Vint le moment où Amelia dit à Adrian que même si l’envie de lui proposer une partie de jeu vidéo, lui venait, il pouvait la contacter. Et bien entendu, le beau brun lâcha un petit rire. Il se grattait sa nuque en même temps. Juste après, il hocha la tête, un petit sourire en coin avant de déclarer à son tour : « Avec plaisir ! » Le fait que la jeune femme était plus ou moins débordée quotidiennement par une montagne de chose, fit sourire l’homme. C’était à peu près la même chose pour lui, sauf qu’au lieu d’étudier ses cours ou de travailler, il était occupé à zapper les chaînes du câble ou à combattre des zombies dans un quelconque jeu de simulation. Tout le contraire de la fille. Si on se fiait aux apparences, Amelia devait être une femme sérieuse et impliquée dans ses études… Bien loin de ce qu’était Adrian… Quoi qu’on pouvait tout de même assimiler l’adjectif ‘’sérieux’’ au jeune home.
« Et pas de problème pour ta messagerie, c’est moi je me ferais un plaisir de te laisser des petits messages juste pour entendre ta belle voix ! » Et il lui lança un petit clin d’œil malicieux.
Dans la logique des choses, Adrian aurait normalement du échanger à son tour son numéro à la magnifique brune, mais cette fois-ci, il ne fit rien de tout cela. La raison de ce refus catégorique de donner son numéro ? Pour être franc, il n’y avait pas de réelle raison à cela. Juste une envie de changer un peu. Et puis de ce fait, il ferait une petite surprise à Amelia, le jour où il lui téléphonerait. Elle ne serait pas qui serait la personne au bout du fil et il lui ferait deviner à coup de petits indices, son identité ! Adrian était quelqu’un de très mature mais il arrivait qu’à certain moment, le gamin qui sommeille en lui se réveille et le pousse à faire ce genre de chose !
Ils gravirent encore quelques marches avant d’arriver au quatrième palier de l’immeuble. Comme il l’avait fait à chaque étage, Adrian jetait de petits coups d’œil aux petits papiers qui ornaient les portes et indiquaient par la même occasion les noms et prénoms des personnes résidant dans chaque appartement. Il finit par tomber sur une étiquette portant le prénom et le nom d’Amelia ainsi que ceux de sa colocataire. Il pointa la porte de l’appartement du doigt, avant de lâcher un petit air malicieux sur le visage : « Quelque chose me dit que c’est là que t’habite ! » Il avait effectivement raison, Amelia acquiesçait. Merci les étiquettes nominatives !
Elle ouvrait la porte, Adrian posait les sachets de courses qu’il lui avait très gracieusement porté jusque là, sur le seuil de la porte. « Et voilà, mademoiselle ! » Dit-il en se redressant. Posté devant la porte, il regardait Amelia dans les yeux et lui disait : « C’est ici que nos chemins se séparent. De toute façon, tu sais où me trouver, si t’as besoin de moi. Et pareil pour moi ! Et qui sait, t’auras peut-être un coup de fil de ma part, plus tôt que tu le crois ! » Et il lui offrait derechef un clin d’œil avant de s’éclipser en redescendant les escaliers d'une rapidité impressionnante.
Lui dire au revoir ne servait à rien, Adrian savait qu’il ne tarderait pas à recroiser la belle Amelia…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia   

Revenir en haut Aller en bas
 

he'll be pleased to have been clumsy this time | feat. Amelia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEW YORK, NEW YORK ! :: BROOKLYN :: THE ROCKY HORROR BUILDING. :: LES ESCALIERS.-