Accueil  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?

Aller en bas 
AuteurMessage
M. Preston Hawkes

M. Preston Hawkes

ϟ MESSAGES : 148
ϟ INSCRIPTION : 07/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 29/09/1988
ϟ AGE : 31
ϟ JOB : étudiant en médecine.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : 4D.

NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty
MessageSujet: NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?   NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? EmptyDim 4 Sep - 11:08

Neil & Preston.



Lorsque Preston ouvrit les yeux, après une dizaine de tentatives, la lumière éclatante des néons l'éblouit et il dut cligner des yeux plusieurs fois avant de s'habituer à la luminosité ambiante. Le jeune homme ne réalisa pas tout de suite où il se trouvait, sa tête lui faisait bien trop mal pour qu'il puisse réfléchir à quoi que ce soit. Quelqu'un avait dû embaucher des ouvriers lilliputiens pour lui donner des coups de marteaux dans le crâne. Preston remarqua alors les aiguilles de perfusion plantées dans sa main droite et le moniteur qui bippait au rythme des pulsions de son coeur. Etait-il … a l'hôpital ?!
Soudain, la réalité s'imposa à lui. Il se trouvait dans une étroite chambre aux murs verts qui vous donnaient à coup sur envie de vomir et portait une de ces infâmes blouses blanches attribuées aux patients. Il remarqua ses vêtements, soigneusement pliés sur l'unique chaise de la pièce et se demanda si l'infirmière qui l'avait changé était mignonne. On ne perds pas les bonnes habitudes !
Preston se redressa dans son inconfortable lit en poussant un gémissement de douleur. Tout son corps le faisait atrocement souffrir. Il essaya de sortir de son LitPrison mais dû bien vite renoncer en sentant les vagues de douleurs qui déferlaient sur lui. Résigné, il attrapa la télécommande de la télévision et ne cessa de zapper jusqu'à ce qu'une infirmière pénètre dans la chambre.
A l'instant où il aperçut le visage de cette dernière, Preston songea que le mythe de l'infirmière sexy venait de se briser à tout jamais pour lui. Celle-là avait une cinquantaine d'années et autant de kilos en trop et semblait aussi aimable qu'un mur. Elle vérifia des tas de choses dont Preston ignorait même jusqu'à l'existence en silence.
« Comme vous n'aviez pas de contact enregistré sous le nom de 'papa' ou 'maman' nous avons pris l'initiative d'appeler le numéro le plus composé. La personne a dit qu'elle viendrait vous voir après son travail. »
Le numéro le plus composé ? Preston espéra que ce n'était pas celui du traiteur chinois, ou encore pire, celui de Shelly.

« Beuh, j'ai l'impression de manger de la pâté pour chien, maugréa Preston en repoussant le plateau repas qu'on venait de lui apporter. » Il prit une grande gorgée d'eau pour rincer sa bouche du goût infect laissé par la nourriture et se laissa retomber en arrière dans les trois oreillers douillets qu'il avait exigé. Peu à peu, ses yeux se fermèrent d'eux même et Preston se sentit tombé dans les bras de Morphée.

Durant son sommeil, l'inconscient du jeune homme rassembla les pièces du puzzle de la soirée de la vieille. Il y avait une boîte de strip-tease où les employées possédaient des tignasses peroxydées et pas une partie de leur corps que la chirurgie n'avait pas modifiée. Il y avait aussi de la musique aux rythmes sourds sur lesquelles des jeunes femmes en quête d'attention se déhanchaient lascivement ainsi que des lumières rouges pourpres qui achevaient de rendre l'atmosphère atrocement sensuelle.
Preston était allé dans ce club en désespoir de cause, cherchant lui aussi, sans doute un peu d'attention. Il avait commandé une bouteille entière de whisky qu'il avait dégusté en regardant sans vergogne les formes rebondies d'une fille au pseudonyme ridicule : Bambi.
Depuis que Shelly était devenue son maître chanteur, Preston avait pris la très mauvaise habitude de noyer ses problèmes dans l'alcool. Plus les verres s'enchaînaient, plus le jeune homme ne pouvait effacer l'image d'Elisha dans son esprit. Elle était tout ce qu'il avait jamais désiré mais le Destin est toujours capricieux et avait décidé de séparer les deux amants.
Foutu Destin.

Preston fut tiré du sommeil lorsqu'il sentit une main ferme le secouer. Il ouvrit difficilement les yeux et discerna les traits grossiers de son infirmière. « Votre ami est là. » Le jeune homme leva son regard et reconnu la silhouette de son plus vieil et meilleur ami, Neil Parkson. « Salut vieux. Alors, c'est encore toi qui vient à mon secours ? »


Dernière édition par M. Preston Hawkes le Dim 4 Sep - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Neil W. Parkson

Neil W. Parkson

ϟ MESSAGES : 129
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 03/02/1994
ϟ AGE : 25
ϟ JOB : études de psychologie & Barman
ϟ STATUT : Libre comme l'air
ϟ ETAGE : 1A

NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty
MessageSujet: Re: NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?   NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? EmptyDim 4 Sep - 11:49



    Aujourd'hui, cela faisait six mois que Neil travaillait au bar. Passionnant comme anniversaire, non ? Tellement que le jeune homme se paya le luxe d'être en retard pour son service. Il courut le long de l'interminable chemin qui le menait jusqu'au Manhattan, bar situé dans le quartier éponyme. La métro n'avançait pas assez vite, une panne sur la ligne soit disant. Il termina donc le chemin en sprint. Un quart d'heure de retard n'était pas catastrophique, mais il se fit néanmoins incendier par son patron et le collègue qui aurait du terminer son service un quart d'heure plus tôt. « Neil, tu m'as ruiné mon vendredi soir !» Légère tendance à l'exagération chez ce trentenaire qui allait surement rentrer chez lui voir sa famille. Alors que Neil était coincé dans ce bar, du mauvais côté du comptoir, celui où l'on ne pouvait pas s'amuser.

    Enfin bref, il y prit place, et commença à travailler. Les cocktails s'enchainaient, spécialité du jeune homme qui y avait acquis une sérieuse dextérité. Il en créait lui-même la plupart du temps, ce qu'appréciait la clientèle. Et par extension son patron. Il le regardait faire, du coin du bar. Le salaire n'était pas mirobolant, mais assez pour permettre à Neil de vivre bien, s'accordant quelques extras en drogue ou alcool parfois.

    La soirée avançait à son rythme relativement paisible, bien que le bar fut plein, comme tous les vendredis soirs. Parfois, Neil pensait à Gemma, la charmante demoiselle qu'il avait rencontré ici même, et avec qui il avait un rendez vous pour le début de la semaine suivante. Il l'appréciait beaucoup il faut l'avouer. Il fut néanmoins dérangé dans ses pensées par un appel sur son téléphone. Preston. Il savait qu'il travaillait, alors soit il était bourré, soit il avait vraiment besoin d'aide. Neil répondit donc, se bouchant l'autre oreille pour entendre ce qu'on lui disait malgré le vacarme qui régnait dans le bar. Une voix de femme, pour autant peu féminine, se fit entendre. Il confirma bien être Neil, et fut très étonné quand elle annonça être de l’hôpital du Bronx, où venait d'être admis Preston pour coma éthylique. Interloqué, il resta sans répondre pendant quelques instants. Puis, il dit qu'il arriverait le plus vite possible après son service.

    Preston, son meilleur ami, lui avait un peu confié quelques soucis récemment, et Neil avait remarqué qu'il sortait souvent dans des lieux de consommations alcoolisées, notamment dans son bar, mais il ne pensait pas qu'il serait allé jusque là. Il était un peu inquiet, voire coupable de ne pas l'avoir décelé auparavant et essayé de l'empêcher. Il n'y aurait peut-être rien pu, mais qui sait, il aurait essayé. Le seul soucis était que pour l'instant, il devait à tout prix se libérer... Le bar se vidait un peu sur les coups de deux heures du matin, mais il avait encore une heure de travail. Il décida d'expliquer la situation à son patron. Celui-ci se montra compréhensif. Enfin, relativement, puisque l'heure qu'il ne remplissait pas serait décomptée de son salaire. C'était un moindre mal qu'accepta Neil. Il prit sa veste et partit du bar.

    Direction, le Bronx. décidément, il allait visiter tout New York aujourd'hui. Après un périple en métro, il atteignit finalement l’hôpital, où lui-même avait déjà séjourner pour coma éthylique, même probablement une fois avec Preston, si ses souvenirs étaient bons. Il entra, et se présenta à l'accueil, où on lui indiqua le numéro de la chambre. Une infirmière un peu corpulente l'y attendait, et Neil reconnut la voix au téléphone. Aussi aimable qu'une porte de prison, elle le fit entrer. Il vit Preston, entouré de toutes sortes de machines. Le pauvre. Il eut encore plus mal pour lui quand la brute d'infirmière le secoua comme un prunier pour lui annoncer que Neil était là.

    Cela eut le mérite de réveiller Preston, qui dit « Salut vieux. Alors, c'est encore toi qui vient à mon secours ? » Neil sourit et vint s'installer à côté de son meilleur ami. « Toujours mec, tu sais bien. » Il regarda les machines et tout ce à quoi il était relié. Il ne put retenir la question qui le taraudait depuis l'appel de l’hôpital. « Qu'est ce qu'il s'est passé pour que tu te mettes dans cet état ? »

Revenir en haut Aller en bas
M. Preston Hawkes

M. Preston Hawkes

ϟ MESSAGES : 148
ϟ INSCRIPTION : 07/08/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 29/09/1988
ϟ AGE : 31
ϟ JOB : étudiant en médecine.
ϟ STATUT : célibataire.
ϟ ETAGE : 4D.

NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty
MessageSujet: Re: NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?   NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? EmptyDim 4 Sep - 15:55

Neil & Preston.



« Toujours mec, tu sais bien. » Preston se poussa légèrement pour faire de la place à Neil afin que celui-ci puisse s'asseoir à côté de lui. Le jeune homme sourit à cette réponse. En effet, il savait qu'il avait toujours pu et pourrait toujours compter sur son meilleur ami. Depuis de longues années déjà, ils veillaient précieusement l'un sur l'autre, toujours prêt à intervenir en cas de problème. Le sourire de Preston s'étira encore un peu lorsqu'il songea à la chance qu'il avait d'avoir quelqu'un comme Neil à ses côtés. « Qu'est ce qu'il s'est passé pour que tu te mettes dans cet état ? » « Je crois qu'ils ont versé quelque chose dans mon verre. » Honteux de mentir à son meilleur ami, Preston n'osa pas relever la tête pour croiser le regard de celui-ci.
Depuis qu'il était petit, Preston avait l'habitude de confiner à l'intérieur de lui absolument tout ce qu'il ressentait et de taire tout ce qui pourrait lui faire honte. Comme d'avoir noyé ses problèmes dans l'alcool la nuit dernière, par exemple. Le jeune homme serra sa main droite sur sa jambe pour évacuer sa honte et sa colère. « Assis toi bien confortablement parce que l'histoire qui va suivre risque d'être un peu longue, fit Preston en imitant la voix off d'une bande-annonce. » Puis, il se mit à raconter à Neil la tournure tragique qu'avait soudain prit sa vie. Il n'omit aucun détail, commençant par le fait que Elisha Tate-Monroe et lui s'étaient mutuellement déclarés leurs flammes, rapidement éteintes par la glaciale Shelly Tate-Monroe qui en découvrant le secret de la famille Hawkes était devenue son maître chanteur et l'avait forcé à s'éloigner d'Elisha … « Un peu 'Les Feux de l'Amour', n'est-ce pas ? J'espère que j'ai été assez clair et que tu as tout compris. » Preston en doutait fort car lui même ne comprenait pas grand-chose à toute cette situation.
Comment, du statut de prédateur cynique et arrogant, était-il devenu une pauvre proie à la merci d'une garce blonde ? Dire que durant un tout petit moment, il avait cru que sa vie pourrait enfin devenir plus heureuse. Lorsqu'il avait embrassé Elisha pour la première, et surement pour la dernière fois, il avait osé penser que peut-être, il n'était pas destiné à un avenir solitaire et malheureux. « Attends, tu ne sais pas encore la meilleure de toute. Je sais que je devrais complètement haïr Shelly, mais je crois que je suis attiré par elle. Neil, s'il te plaît, abrège mes souffrances : on pourrait partir tout les deux sur un île déserte, seulement occupé par des singes et on pourrait les apprivoiser ! » Puis, un petit blanc s'installa, durant lequel Preston se prit la tête dans les mains. « J'arrive pas à croire que je viens de dire ça. S'il te plaît, oublie cette phrase pour moi, les médicaments ont vraiment des effets sur moi. »
Il se laissa retomber contre le dossier de son lit en maugréant. Pourquoi fallait-il que le coeur complique toujours toutes les situations ? « Neil, je crois que je suis maudit. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Neil W. Parkson

Neil W. Parkson

ϟ MESSAGES : 129
ϟ INSCRIPTION : 27/07/2011
ϟ ANNIVERSAIRE : 03/02/1994
ϟ AGE : 25
ϟ JOB : études de psychologie & Barman
ϟ STATUT : Libre comme l'air
ϟ ETAGE : 1A

NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty
MessageSujet: Re: NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?   NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? EmptyDim 4 Sep - 17:21



    Un tel coma éthylique, Neil connaissait ça. Il s'en rappelait moyennement, mais c'était l'excès d'alcool qui l'avait mis dans cet état. Ou peut-être le mélange avec les drogues. Tout ce qu'il savait c'était que ce n'était pas agréable du tout.Il savait désormais maintenant plus ou moins quand s'arrêter pour éviter ça, et pensait que c'était aussi le cas de son meilleur ami, tant ils avaient déjà fait la fête ensemble. Ils se connaissaient depuis le lycée, dans un temps où tous deux manquaient sérieusement de confiance en eux. Ils avaient plus ou moins pris leurs premières cuites ensemble et fait leur apprentissage des fête tous deux. C'est pourquoi quand Preston répondit à Neil que son coma éthylique était probablement du à une substance glissée dans son verre, il en douta. D'autant plus qu'il remarqua que son meilleur ami ne levait pas le regard. Il le connaissait assez bien pour savoir qu'il cachait quelque chose. Et tenta de lui faire remarquer sur un ton plaisantin. Il ne lui en faisait pas le reproche, des vrais amis ne jugent pas, et Neil mettait toujours un point d'honneur à respecter ce point. « Arrête, on ne glisse rien dans le verre de Milo Preston Hawkes ! »

    Preston employa ensuite la même dérision pour annoncer le récit de ce qui allait suivre. Neil s'installa effectivement, assit sur le lit d’hôpital, faisant attention à ne pas gêner son ami. Et là, il raconta tout, à propos de Elisha, à qui il a avoué ses sentiments, et à propos de Shelly, devenue maître-chanteur. Ca n'étonnait pas Neil, elle était bizarre même avec lui. « Un peu 'Les Feux de l'Amour', n'est-ce pas ? J'espère que j'ai été assez clair et que tu as tout compris. » effectivement, la conclusion était finement observée. « Ouais ça va, je crois avoir saisi l'essentiel... Tu es sûr qu'elle sait quelque chose Shelly ? Elle peut aussi bluffer pour te faire chier, ça a toujours été sa spécialité... »

    Mais Preston ajouta quelque chose qui finit par troubler encore plus l'aperçu que Neil avait de la situation. « Attends, tu ne sais pas encore la meilleure de toute. Je sais que je devrais complètement haïr Shelly, mais je crois que je suis attiré par elle. Neil, s'il te plaît, abrège mes souffrances : on pourrait partir tout les deux sur un île déserte, seulement occupé par des singes et on pourrait les apprivoiser ! » Réflexion ultime que Preston demanda rapidement d'ignorer, car provoquée par les médicaments. Neil en rit, et utilisa encore une fois son humour pour essayer de changer les idées de son meilleur ami. Il fit mine d'être déçu « Oh non dude, aller apprivoiser des singes sur une île déserte est un de mes plus vieux rêves ! » Un peu d'humour -bien que pourri, Neil le savait- allait bien remonter un peu le moral de son pote, non ?

    Apparemment non, puisque celui-ci se laissa retomber sur son lit, maugréant qu'il était maudit. Neil laissa tomber l'humour et s'employa à le rassurer. « Attend, tu viens de me dire que toi et Elisha vous vous êtes déclarés l'un à l'autre, c'est pas bien ça ? Allez, oublie cette blondasse de Shelly, même si c'est pas facile et concentre toi sur ce qui va bien dans ta vie, okay ? Et la prochaine fois, appelle ton meilleur ami avant le coma éthylique, parce que la charmante créature que j'ai eu au téléphone était aussi aimable qu'une porte de prison. » Il lui fit un sourire rassurant, du mieux qu'il put. Il aimait pas le voir comme ça, et s'il avait pu éviter cela en lui faisant des blagues pourries avant qu'il ne termine dans ce lit, il l'aurait fait. Tout est une question de timing dans la vie finalement...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty
MessageSujet: Re: NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?   NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
NEIL&PRESTON ♛ what would I do without you to help me ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: NEW YORK, NEW YORK ! :: BRONX :: HÔPITAL.-
Sauter vers: